Le Fonds monétaire international s'attend à une croissance de l'économie canadienne cette année, mais croit que cette amélioration sera plus modeste que celle prédite la semaine dernière par la Banque du Canada en raison du renforcement inattendu de plusieurs secteurs.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'agence installée à Washington croit toujours que le PIB canadien s'engraissera de 1,9% cette année, soit la même hausse que celle anticipée précédemment.

En revanche, la Banque du Canada attend une amélioration de 2,6% cette année, comparativement à la progression de 2,1% prédite antérieurement.

La banque centrale a toutefois prévenu que l'économie canadienne ne sera peut-être pas en mesure de maintenir la cadence établie au début de 2017.

La Banque du Canada a aussi abaissé sa prédiction de croissance à 1,9% pour l'an prochain, comparativement à 2% pour le FMI.

La plus récente analyse du FMI souligne que le Canada pourrait profiter d'un renforcement du cours des matières premières et d'une amélioration de l'économie américaine.

Le FMI s'attend à ce que l'économie mondiale avance de 3,5% cette année et de 3,6% en 2018, après avoir affiché une croissance de 3,1% l'an dernier. Le FMI prédisait précédemment une croissance de 3,4% pour cette année.

L'agence croit que l'économie américaine progressera de 2,3% cette année, contre 1,6% l'an dernier. La zone euro devrait générer une croissance stable de 1,7%, celle du Japon devrait passer de 1% à 1,2%, et celle de la Chine glisser de 6,7% à 6,6%.