Le patron de la société mère de Tim Hortons a indiqué lundi qu'il planifiait toujours d'aller de l'avant avec l'expansion internationale de la chaîne de cafés, malgré la faiblesse de l'industrie de la restauration rapide et l'incertitude politique et économique présente à l'étranger.

Publié le 24 oct. 2016
LA PRESSE CANADIENNE

Le chef de la direction de Restaurant Brands International Daniel Schwartz, a assuré qu'il ne craignait pas les tempêtes géopolitiques comme le vote des Britanniques pour quitter l'Union européenne ou la récente élection du président des Philippines, Rodrigo Duterte, critiqué pour son approche aux droits de la personne.

«Nous nous attendons à commencer à voir des restaurants (Tim Hortons) sur ces marchés l'an prochain», a affirmé M. Schwartz lors d'un entretien, ajoutant qu'il faudrait du temps pour installer la chaîne logistique et l'infrastructure de l'entreprise dans ces nouvelles régions.

RBI avait annoncé cet été son intention de s'attaquer au marché des Philippines. Ce projet serait la première incursion de l'entreprise en Asie du Sud-Est. Le Royaume-Uni fait aussi partie de ses plans d'expansion à l'étranger, mais aucun échéancier précis n'a été mis de l'avant.

Les précisions de M. Schwartz sont survenues alors que RBI, qui est aussi propriétaire de Burger King, dévoilait ses résultats financiers pour le troisième trimestre, clos le 30 septembre.

RBI a affiché un bénéfice de 86,3 millions $ US, en hausse par rapport à celui de 49,6 millions $ US engrangé à la même période l'an dernier. Le bénéfice par action s'est établi à 36 cents US, en regarde de celui de 24 cents US d'il y a un an.

Sur une base ajustée, Restaurant Brands a vu son bénéfice se chiffrer à 201,4 millions $ US, soit 43 cents US par action, comparativement à un bénéfice ajusté de 151,6 millions $ US, ou 32 cents par action, un an plus tôt.

Les revenus ont progressé à près de 1,08 milliard $ US, en hausse par rapport au chiffre d'affaires de 1,02 milliard $ US de la même période un an plus tôt.

Les ventes des restaurants Tim Hortons ouverts depuis au moins 13 mois ont progressé de 2,0 pour cent - sans tenir compte des fluctuations des devises étrangères - tandis que cette croissance a été de 1,7 pour cent chez Burger King.

Toute la croissance des ventes comparables de Burger King était attribuable aux marchés étrangers, alors que ces ventes ont reculé de 0,5 pour cent au Canada et aux États-Unis.

Les gens mangent probablement plus souvent à la maison en Amérique du Nord en raison de la baisse des coûts dans les épiceries et de la hausse des prix des restaurants, a expliqué le directeur financier de RBI, Joshua Kobza.

Tim Hortons a ouvert 28 nouveaux restaurants au cours du trimestre, pour terminer ces trois mois avec un total de 4492 cafés. Burger King a ouvert 143 nouveaux restaurants, pour en compter un total de 15 243.