Contrat de près de trois milliards pour SNC-Lavalin et le Groupe Aecon en Ontario

Une coentreprise formée par SNC-Lavalin et le Groupe Aecon a obtenu un contrat... (SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Julien Arsenault
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Une coentreprise formée par SNC-Lavalin et le Groupe Aecon a obtenu un contrat à parts égales de 2,75 milliards $ afin d'effectuer les travaux de remise à niveau de la centrale nucléaire de Darlington en Ontario.

L'annonce a été faite lundi après que le gouvernement de l'Ontario eut donné le feu vert à des investissements de 12,8 milliards $ afin de prolonger la durée de vie de ses quatre réacteurs Candu de 30 ans.

Les quatre réacteurs Candu de la centrale de Darlington - qui produit 20 % de l'électricité en Ontario - seront mis hors fonction séquentiellement pendant environ trois ans.

Au total, les travaux devraient s'échelonner sur environ 10 ans et l'arrêt du premier réacteur est prévu au quatrième trimestre de l'exercice 2016.

SNC-Lavalin et Aecon s'affaireront surtout à remplacer les principales composantes des réacteurs visés par les travaux.

La firme montréalaise estime que sa partie du contrat générera quelque 300 emplois au sein de SNC-Lavalin ainsi que 500 autres en Ontario. Une fois les travaux complétés, la durée de production de la centrale est estimée à 30 ans.

«Après presque quatre ans de préparation et de planification, cet amendement (...) témoigne de la confiance de la société OPG envers l'équipe de notre coentreprise et de nos compétences dans le secteur du nucléaire», a indiqué le président de la division Énergie chez SNC-Lavalin, Sandy Taylor.

Accueilli positivement par les analystes, ce contrat devrait, selon Sara O'Brien, de RBC Marchés des capitaux, générer des revenus annuels à marge élevée de 138 millions $ pour SNC-Lavalin et Aecon.

«Ce contrat est favorable à la fois pour SNC-Lavalin et Aecon en raison des marges élevées ainsi que de la nature récurrente du travail (à faire)», écrit Mme O'Brien dans une note d'analyse.

À la Bourse de Toronto, le titre de SNC-Lavalin, qui compte des bureaux dans plus de 50 pays, a terminé la séance à 39,36 $, en hausse de 38 cents, ou 0,97 %.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer