Source ID:87991; App Source:cedromItem

Le hockey ajoute 2,6 milliards par année à l'économie

La contribution directe du hockey mineur et professionnel... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La contribution directe du hockey mineur et professionnel à l'économie canadienne est estimée à 2,6 milliards de dollars.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

La contribution directe du hockey mineur et professionnel à l'économie canadienne est estimée à 2,6 milliards de dollars, selon une étude récente parrainée par Scotiabank et Canadian Tire.

Environ 40% de cette somme, soit 1 milliard, est canalisée dans les villes de moins de 100 000 habitants, a constaté non sans surprise Norman O'Reilly, responsable du programme d'études supérieures en administration du sport à l'Université de l'Ohio.

En ce début de la finale de la Coupe Stanley opposant les Blackhawks de Chicago au Lightning de Tampa Bay, La Presse Affaires met en lumière les faits saillants de cette étude économique sur notre sport national d'hiver.

Impact direct: 2,6 milliards

Cette somme constitue une évaluation prudente de l'impact du hockey au Canada. «Par impact, on veut dire que si on enlève complètement le hockey au Canada, on va perdre 2,6 milliards en impact pour les collectivités», précise M. O'Reilly, dans un entretien téléphonique. Une estimation plus optimiste, calculée avec l'aide d'un multiplicateur, donne un résultat de 5,1 milliards.

En ajoutant aux impacts de 2,6 milliards toutes les dépenses faites par les parents du demi-million de hockeyeurs que compte le pays dans l'équipement, les déplacements et tout le reste, l'équipe de M. O'Reilly évalue à 11,2 milliards par année l'ensemble des dépenses liées au hockey.

«Si on enlève le hockey, probablement, on va dépenser le même montant sur un autre sport ou quelque chose d'autre», dit le professeur d'origine canadienne pour expliquer la différence entre les 2,6 milliards et les 11,2 milliards.

Un puissant facteur d'intégration

Par ailleurs, le hockey est un puissant facteur d'intégration.

Après huit ans au pays, les nouveaux Canadiens démontrent le même intérêt à l'égard du hockey que les Canadiens d'origine. Après 10 ans, 80% des immigrés de première génération se disent amateurs de hockey professionnel de la LNH.

Du «stuff de junior»

Tirés de données en provenance de trois clubs juniors majeurs au Canada

  • Budget annuel d'un club junior majeur: 5 millions
  • Commandites: entre 800 000$ et 1,1 million; 125 et 175 commanditaires de 3000$ à 90 000$ par commandite
  • Recettes sur les produits dérivés: entre 200 000$ et 400 000$
  • Diffusion sur le web: entre 2500 et 25 000 auditeurs par match
  • Médias sociaux: entre 5000 et 25 000 abonnés
  • Impact économique annuel: 13 millions par club
  • Employés: entre 20 et 25 à temps plein et 100 à temps partiel

Source: O'Reilly, Norman et autres. Ice Hockey in Canada 2015 Impact study; The Economic, Social, Community an Sports Benefits of Canada's Favorite Game

Répartition des dépenses de 11,2 milliards par année liées au hockey

  • Tourisme (tournois, déplacements): 47,1%
  • Dépenses des spectateurs et amateurs (billets, produits dérivés, etc.): 40,5%
  • Hockey mineur (enregistrement et équipement): 3,4%
  • Salaires des joueurs professionnels et entraîneurs: 2,5%
  • Commandites d'entreprises: 2,1%
  • Fédérations nationale et provinciales: 1,7%
  • Arénas: 1,1%
  • Investissements: 0,9%
  • Ligues adultes récréatives: 0,7%




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer