Source ID:; App Source:

Endettement: les ménages canadiens plus prudents

Les Canadiens se montrent de plus en plus prudents avant de faire des achats... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les Canadiens se montrent de plus en plus prudents avant de faire des achats qui les forcent à contracter des dettes, suggère une nouvelle analyse.

La dette moyenne des ménages canadiens a chuté de 2 pour cent entre le dernier trimestre de 2012 et les trois premiers mois de 2013 pour s'établir à 26 935 $, en excluant l'hypothèque, selon l'étude effectuée par TransUnion MarketTrends.

Le total des dettes demeure 3,5 pour cent plus élevé qu'il y a un an, mais cette baisse trimestrielle est la première à survenir depuis le troisième trimestre de 2011 et la plus importante depuis que la firme a commencé à colliger ces données, en 2004.

Même si cette chute est significative, le vice-président de TransUnion MarketTrends, Thomas Higgins, estime qu'il est trop tôt pour y voir une tendance. Il a d'ailleurs fait remarquer que le déclin de 2011 avait été rapidement suivi d'augmentations subites en 2012.

La Banque du Canada a accueilli positivement cette tendance globale à une plus grande frugalité financière chez les ménages canadiens, particulièrement en ce qui a trait aux hypothèques, qui représentent la plus grande part de la dette totale.

La banque continue toutefois à prévenir que les Canadiens pourraient être pris de court lorsque les taux d'intérêt commenceront à augmenter.

Selon Thomas Higgins, un Canadien paie en moyenne 1398 $ en intérêt chaque année sur sa marge de crédit, mais ce montant augmenterait de 350 $ si les taux d'intérêt augmentaient d'un point de pourcentage, et de 699 $ si la hausse était de deux pour cent.

En raison du niveau extrêmement bas des taux d'intérêt, les taux de délinquance demeurent bas pour tous les produits de crédit, estime TransUnion MarketTrends.

Sur le plan de la dette à la consommation - ce qui inclut les dettes de cartes de crédit, les marges de crédit, les prêts remboursables par versements et les prêts automobiles -, toutes les provinces sauf la Colombie-Britannique ont affiché un déclin trimestriel dans les trois premiers mois de 2013. En Colombie-Britannique, la hausse a été de 3,7 pour cent.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer