La Banque de Montréal affirme que l'écart entre les taux de croissance économique de l'Ouest canadien et du reste du pays semble se rétrécir.

Publié le 17 janv. 2013
LA PRESSE CANADIENNE

Le secteur des ressources continue de propulser la croissance dans l'Ouest, mais la banque soutient qu'il y aura un ralentissement de la cadence.

L'institution laisse entendre que la croissance en Alberta dans le secteur énergétique est amenuisée par un manque de capacité de pipelines et que la Colombie-Britannique est freinée par un marché immobilier plus faible.

La Saskatchewan et le Manitoba devraient aussi connaître des ralentissements cette année, selon le Service des études économiques de BMO.

À l'opposé, l'économie de l'Ontario devrait gagner de l'élan en route vers 2014, aidée par une amélioration de la situation économique aux États-Unis.

Le taux de croissance du Québec doit aussi progresser, mais de façon plus modeste.