Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a admis jeudi qu'il pourrait devoir réviser à la baisse ses prévisions de croissance pour le Canada compte tenu de l'affaiblissement général des conditions économiques mondiales.

Publié le 18 oct. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

Le ministre a indiqué aux journalistes que son budget avait déjà anticipé une lente croissance pour le Canada, mais qu'une modeste réduction serait peut-être nécessaire dans sa mise à jour économique de l'automne.

Dans son budget de mars, le gouvernement avait indiqué tabler sur une croissance économique de 2,1% pour l'année en cours et de 2,4% en 2013.

En outre, le ministre a indiqué qu'il avait rappelé à ses homologues provinciaux l'importance de garder le contrôle sur leurs finances.

M. Flaherty a fait ces commentaires à la suite de la publication d'un rapport de l'institut Macdonald-Laurier selon lequel certaines provinces - particulièrement l'Ontario et l'Alberta - pourraient se diriger vers une crise dans le genre de celle vécue en Europe d'ici les 10 à 30 prochaines années si leurs politiques ne changent pas.

Cependant, le ministre Flaherty croit toujours que les ministres des Finances des provinces sont sincères dans leur engagement à réduire leur déficit et le fardeau de leur dette.