La firme d'ingénierie SNC-Lavalin a promu Dale Clarke au poste de premier vice-président pour le secteur des mines et de la métallurgie, en remplacement de Feroz Ashra, qui prendra sa retraite à la fin de l'année après avoir passé 33 ans au sein de l'entreprise montréalaise.

Publié le 7 sept. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

M. Ashraf, qui occupait ce poste depuis 2009, est arrivé chez SNC-Lavalin en 1979. L'entreprise a indiqué que M. Clarke, âgé de 47 ans, avait occupé des rôles de gestion de projets avant de passer à la direction d'entreprise.

Le nouveau premier vice-président travaille chez SNC-Lavalin depuis 16 ans et a récemment été vice-président principal à la supervision de projets de BHP Billiton.

Le changement annoncé vendredi survient quelque temps avant l'entrée en fonction officielle du nouveau président de SNC-Lavalin, Robert Card, un haut dirigeant chez CH2 m Hill Companies et un ancien sous-secrétaire à l'Énergie aux États-Unis. M. Card occupera son nouveau poste à partir du 1er octobre, soit le même jour où M. Clarke entrera en fonction.

SNC-Lavalin (TSX:SNC) a été mise dans l'embarras ces derniers mois en raison d'enquêtes sur des paiements d'une valeur de 56 millions qui ont transité par ses bureaux tunisiens à des agents des ventes inconnus.

Ces versements illicites ont entraîné le départ de plusieurs hauts dirigeants, y compris l'ancien chef de la direction Pierre Duhaime.

Ce dernier a cédé sa place en mars après qu'une enquête eut révélé qu'il avait autorisé des paiements à des individus inconnus, violant de ce fait le code d'éthique de l'entreprise.

L'action de SNC prenait vendredi après-midi 13 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 35,88 $.