Une nouvelle étude révèle que les femmes passent désormais moins de temps que leurs aînées à effectuer des travaux ménagers non rémunérés, bien qu'elles s'acquittent toujours d'une bonne partie de ces tâches.

Publié le 12 juill. 2011
LA PRESSE CANADIENNE

L'enquête de Statistique Canada relève aussi que les jeunes hommes accomplissent toujours plus de travail rémunéré à l'extérieur de la maison que les femmes, mais cet écart diminue.

L'étude compare trois générations de jeunes adultes: les plus jeunes de la cohorte des «baby boomers» (nés de 1957 à 1966) quand ils étaient âgés de 20 à 29 ans en 1986, la «génération X» (adultes nés de 1969 à 1978) qui étaient dans ce même groupe d'âge en 1998, et la «génération Y» (1981 à 1990) qui a atteint ces âges en 2010.

Il y est noté que de 20 à 29 ans, les baby boomers tardifs effectuaient en moyenne 1,4 heure de travail rémunéré par jour de plus que les femmes, alors que chez ceux de la génération Y, la différence était de 1,1 heure.

Et Statistique Canada ajoute qu'entre les âges de 20 à 29 ans, les femmes baby boomers faisaient 1,2 heure de plus de travaux ménagers par jour que les hommes.

Mais quand la génération Y a atteint ce même groupe d'âge, l'écart n'était que de 0,4 heure - un phénomène attribuable entièrement à une diminution du temps accordé par les femmes aux tâches ménagères, précise Statistique Canada.

Parmi les couples à deux revenus - le type le plus courant de familles depuis les années 1980 -, Statistique Canada note que les jeunes adultes partagent de plus en plus les responsabilités financières et ménagères.

Pendant que les femmes augmentaient leurs heures de travail rémunéré, l'agence relève que les hommes ont aussi accru de façon constante leur part des travaux ménagers.

Statistique Canada a aussi constaté que les membres de la génération Y étaient plus susceptibles d'habiter chez leurs parents pendant qu'ils étaient aux études - entre les âges de 20 à 29 ans - que leurs aînés des deux autres générations.

Entre 20 et 29 ans, 51 % des membres de la génération Y vivaient à la maison avec leurs parents, comparativement à 31 % de ceux de la génération X.

La génération Y a aussi commencé à vivre en couple et à avoir des enfants plus tard que les autres. Aux âges de 20-29 ans, 19 % de la génération Y avaient des enfants, pour 29 % de ceux des jeunes baby boomers du même groupe d'âge en 1986.