Les négociations entre Québec et Ottawa sur l'harmonisation de la TVQ et de la TPS continuent de progresser, mais trop lentement au goût du ministre des Finances, Raymond Bachand.

Publié le 22 déc. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

En marge d'une conférence de presse tenue mercredi à Anjou, dans l'est de l'île de Montréal, M. Bachand a indiqué que les fonctionnaires des deux gouvernements travaillaient encore à aplanir certains «éléments techniques importants et complexes» en vue d'en arriver à une entente.

Le ministre a néanmoins rappelé qu'au-delà des détails techniques, l'accord ne verrait le jour que si le premier ministre Stephen Harper en avait la volonté politique. Québec s'attend à recevoir 2,2 milliards $ du gouvernement fédéral dans le cadre de l'entente, ce qui ne manquera pas de susciter des remous dans le pays.

Raymond Bachand a promis mercredi que contrairement à ce qui s'est produit en Ontario et en Colombie-Britannique, l'harmonisation des taxes ne se traduirait pas par une augmentation des prix des biens et services pour les consommateurs québécois.

Plus tôt mercredi, M. Bachand et la ministre du Travail, Lise Thériault, avaient annoncé l'entrée en vigueur, le 1er janvier, d'un nouveau mode de paiement simplifié des primes que les entreprises doivent verser à la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST).

Selon Québec, la mesure diminuera considérablement le nombre de formulaires que les entreprises devront remplir.