Le gouvernement fédéral a peu de chances de présenter un budget équilibré dans cinq ans, selon ce qu'indique un nouveau rapport sur les finances du Canada du directeur parlementaire du budget, Kevin Page.

Mis à jour le 3 nov. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Dans le document qu'il a déposé mercredi matin, à Ottawa, M. Page souligne qu'il y a 85% de possibilités que l'État soit plongé en déficit au-delà de l'année financière 2015-16 alors que le gouvernement de Stephen Harper prévoit un surplus à cette échéance.

D'après les prévisions du ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, le déficit diminue constamment depuis le sommet record de 55,6 milliards de dollars l'an dernier et un surplus de 2,6 milliards devrait être enregistré en 2015-2016. Mais le directeur parlementaire du budget n'est pas du même avis. Il croit plutôt que le déficit s'élèverait alors à quelque 11 milliards et qu'environ 210 milliards auront été ajoutés à la dette nationale.

Une partie des divergences entre la position de M. Page et celle du ministre Flaherty repose sur la capacité du Candada à limiter l'augmentation des dépenses à 2%, annuellement.

Avant le dépôt de son rapport, Kevin Page estimait déjà que la mise à jour économique du ministre Flaherty manquait d'analyse sur certains risques.

Selon M. Page, il serait plus réaliste de suivre l'inflation et la croissance de la population dans les dépenses gouvernementales, soit environ 3,2% par année.

Le rapport de Kevin Page contient cependant une bonne nouvelle pour le gouvernement Harper. Il prévoit qu'Ottawa surestime l'ampleur du déficit pour l'année financière en cours d'environ 5 milliards.