Source ID:; App Source:

Ottawa va réduire les prestations d'assurance-emploi

Les travailleurs canadiens qui perdront leur emploi la semaine prochaine... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo: La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Les travailleurs canadiens qui perdront leur emploi la semaine prochaine recevront moins de prestations d'assurance-emploi.

À compter de samedi, Ottawa annulera les cinq semaines supplémentaires de prestations régulières d'assurance-emploi, et cessera de verser des prestations supplémentaires allant jusqu'à 20 semaines pour les employés possédant beaucoup d'ancienneté.

L'an dernier, le premier ministre Stephen Harper avait bonifié les prestations d'assurance-emploi pour les employés licenciés, en réaction aux coupes massives durant la crise économique.

Cinq semaines de prestations correspondent approximativement à 1768 $ en moyenne, et 20 semaines équivalent à un montant moyen d'environ 7072 $.

Le premier ministre ontarien, Dalton McGuinty, estime que le gouvernement fédéral commet une erreur en annulant les cinq semaines supplémentaires de prestations d'assurance-emploi.

M. McGuinty a affirmé jeudi qu'il était encore trop tôt pour retirer ces prestations supplémentaires, en fonction de l'état fragile de la reprise économique et l'absence de confiance des consommateurs. Il a également déclaré qu'Ottawa devrait remiser les plans de hausse des primes d'assurance-emploi pour les employeurs.

Le premier ministre néo-écossais, Darell Dexter, a indiqué de son côté que le gouvernement Harper «faisait une fixation pour tracer des limites définitives» afin de déterminer la fin du programme. Il a indiqué que réduire les prestations d'assurance-emploi «n'était pas la façon la plus productive» pour s'attaquer à la question du chômage parce qu'il s'agit «d'une reprise très inégale».

«Chaque secteur devrait être examiné indépendamment.»

Ryan Sparrow, le directeur des communications de la ministres des Ressources humaines, Diane Finley, a souligné que les provinces ont toujours su que le programme était temporaire. «Le Canada émerge assez bien de la récession», a-t-il estimé.

Cependant, pour Ken Lewenza, président du syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile, les coupes dans l'assurance-emploi constitueront «un choc terrible» pour les Canadiens.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer