Quatre Canadiens sur dix âgés de plus de 50 ans et qui disposent d'un actif d'au moins 100 000 $ étaient endettés au moment de leur retraite, révèle un sondage rendu public lundi par la Banque Royale.

LA PRESSE CANADIENNE

Le quart des personnes interrogées ont aussi amorcé leur retraite avec une hypothèque sur leur résidence principale.

L'étude souligne aussi que 70% des retraités estiment qu'il demeure important de consacrer une partie de leurs revenus à l'épargne. Toutefois, plus du quart (28 pour cent) ont acquis de nouveaux produits de crédit depuis le début de la retraite.

L'inflation et les impôts comptent parmi les principales préoccupations des retraités. En effet, plus du tiers (35%) d'entre eux craignent l'incidence négative de l'inflation sur leurs revenus de retraite. Cette proportion est de 43% dans le groupe des non retraités.

Six retraités sur dix (62%) s'inquiètent de l'incidence des impôts sur leurs revenus, et les deux tiers des retraités (66%) croient que le pourcentage de leurs revenus qui servira à payer les impôts augmentera au cours des dix prochaines années.

Ces conclusions sont tirées du sondage RBC «La retraite : mythes et réalités» réalisé par Ipsos Reid entre les 10 et 19 mars 2010. Le sondage en ligne a été mené auprès de 2143 Canadiens de 50 ans ou plus dont le ménage dispose d'un actif d'au moins 100 000 $. Cette enquête a une marge d'erreur de 2,1%, 19 fois sur 20.