Source ID:4650c422224e3c9cac496705cd0d8ebc; App Source:StoryBuilder

Ford fera pression sur les dirigeants de GM

GM a annoncé en décembre la fermeture de... (Photo REBECCA COOK, REUTERS)

Agrandir

GM a annoncé en décembre la fermeture de l'usine d'ici fin 2019, laissant environ 2600 travailleurs sans emploi.

Photo REBECCA COOK, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
SHAWN JEFFORDS
La Presse Canadienne

Le premier ministre ontarien Doug Ford, qui est de passage au salon international de l'auto de Detroit, a promis au syndicat Unifor de faire pression sur les dirigeants de General Motors pour qu'ils reviennent sur leur décision de fermer l'usine du constructeur automobile à Oshawa.

Le ministre fédéral de l'Innovation, Navdeep Bains, est toutefois reparti bredouille de sa propre rencontre avec la grande patronne de GM, Mary Barra. Dans un communiqué diffusé lundi soir, M. Bains a dit «regretter que la position de GM sur Oshawa n'ait pas changé».

Pour sa part, Doug Ford rencontrera les dirigeants de GM mardi, et le syndicat s'est dit heureux lundi que le premier ministre lui ait donné l'assurance qu'il «tenterait agressivement de leur faire changer d'idée».

GM a annoncé en décembre la fermeture de l'usine d'ici fin 2019, laissant environ 2600 travailleurs sans emploi.

Le président du syndicat Unifor, Jerry Dias, et le premier ministre Ford s'étaient d'abord affrontés sur le sujet de l'avenir de l'usine. Mais après leur rencontre au salon de l'auto, lundi, ils semblaient être sur la même longueur d'onde.

M. Dias dit avoir pu expliquer au premier ministre que la convention collective des employés avait une clause interdisant les fermetures pendant la durée du contrat de travail.

«Je suis ravi que le premier ministre ait adopté la position que ce n'est pas un fait accompli, parce que ce n'est pas le cas», a déclaré M. Dias. «Les gens prennent de mauvaises décisions tous les jours, et après ils changent d'idée.»

Un changement de ton

Le premier ministre Ford a déclaré dans un communiqué qu'il avait eu un «dialogue constructif» avec le chef syndical.

«Les travailleurs sont la colonne vertébrale de notre économie et l'Ontario a les meilleurs dans le monde», a-t-il déclaré. «La création d'emplois bien payés pour les travailleurs acharnés de l'Ontario continuera d'être ma priorité numéro un pendant que je discuterai avec l'industrie automobile à Detroit cette semaine.»

Lors de sa rencontre avec les dirigeants de GM, M. Ford discutera aussi des plans de l'entreprise pour embaucher dans les installations de Markham et d'un centre d'appel qu'elle exploite à Oshawa, a-t-il indiqué.

Doug Ford a changé de ton par rapport à il y a quelques semaines, lorsque la fermeture de l'usine avait été annoncée. M. Ford estimait alors que le combat des politiciens et des dirigeants syndicaux contre la fermeture était «pour épater la galerie».

M. Dias avait critiqué le premier ministre, lui demandant de «se taire et de se tasser du chemin» s'il n'était pas prêt à se battre pour les travailleurs.

En plus de l'usine d'Oshawa, GM a annoncé la fermeture de quatre autres installations aux États-Unis et de deux autres à l'étranger d'ici la fin de l'année 2019 dans le cadre de son plan de restructuration.

GM a récemment annoncé une amélioration de ses prévisions budgétaires pour la prochaine année, mais l'entreprise a réaffirmé que sa décision de fermer l'usine d'Oshawa était sans équivoque.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer