Le président des États-Unis, Donald Trump, a pris le petit-déjeuner mardi avec des représentants des trois grands constructeurs automobiles américains, General Motors, Ford et Fiat Chrysler.

ASSOCIATED PRESS

Il s'est engagé à assouplir le cadre réglementaire et à réduire les impôts payés par les compagnies qui gardent leurs emplois aux États-Unis, sans toutefois fournir plus de détails.

Il a promis que l'Histoire se souviendra de son administration comme ayant été la «plus sympathique» aux besoins du monde des affaires.