Source ID:; App Source:

Publicité trompeuse: Avis et Budget poursuivis pour 30 millions

Cette poursuite prend la forme d'une requête déposée...

Agrandir

Cette poursuite prend la forme d'une requête déposée mercredi au Tribunal fédéral de la concurrence.

Coup de masse parmi les locateurs d'autos à court terme !

Le Bureau fédéral de la concurrence intente une poursuite de 30 millions de dollars pour publicité trompeuse contre Avis et Budget, deux des plus grosses firmes de location d'autos à court terme au Canada.

Cette poursuite prend la forme d'une requête déposée mercredi au Tribunal fédéral de la concurrence. Cette requête vise à «mettre fin aux indications présumées fausses ou trompeuses d'Avis et de Budget relativement aux prix, à imposer des sanctions administratives pécuniaires totalisant 30 millions aux entreprises, et à obtenir des remboursements pour les consommateurs», lit-on dans l'annonce du Bureau de la concurrence.

Dans sa requête, le Bureau indique que son enquête a permis de «constater que les prix annoncés par Avis et Budget pour la location de véhicules ne sont pas accessibles, compte tenu d'autres frais qui s'ajoutent au moment de la location.»

Selon le Bureau de la Concurrence, «ces frais supplémentaires facturés par Avis et Budget peuvent ajouter jusqu'à environ 35 % au coût de location, selon le lieu de location et le type de véhicule.»

Ainsi, depuis six ans, «Avis et Budget ont réclamé plus de 35 millions de dollars en frais et suppléments aux consommateurs.»

Dans sa requête, le Bureau de la concurrence explique que «ces frais sont qualifiés (par Avis et Budget) de taxes, suppléments et autres frais devant être facturés aux consommateurs, tel que l'exigeraient les gouvernements et agences.»

Or, a constaté le Bureau dans son enquête, «Avis et Budget facturent ces frais pour récupérer une partie de leurs coûts d'exploitation. Les consommateurs paient donc des prix supérieurs ou obtiennent des rabais inférieurs à ceux annoncés.»

En annonçant cette poursuite sans précédent dans le marché des locateurs d'autos, le commissaire du Bureau de la concurrence, John Pecman, a indiqué que «les consommateurs ont droit à de l'information claire et précise lorsqu'ils prennent des décisions d'achat, et ils doivent être convaincus que l'information qu'ils reçoivent au sujet de frais supplémentaires est véridique et exacte.»




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer