Source ID:; App Source:

GM s'attend à un nouveau record de ventes en Chine

Le constructeur américain General Motors (GM) s'attend de... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Shangai

Le constructeur américain General Motors (GM) s'attend de nouveau à enregistrer pour 2014 un volume de ventes record, a indiqué mercredi l'un de ses dirigeants, en dépit de la salve d'enquêtes de Pékin visant le secteur automobile.

«Nous sommes en bon chemin pour dépasser les 3 millions de véhicules vendus, pour la deuxième année consécutive. On s'attend à dépasser le record de ventes enregistré l'an dernier, à 3,16 millions d'unités», a indiqué Matthew Tsien, président de GM Chine, lors d'une conférence de presse.

Les ventes automobiles en Chine, premier marché mondial, avaient bondi de presque 14% en 2013, à 21,98 millions de véhicules, enregistrant une nette accélération.

GM table pour 2014 sur une progression de 8% à 10% du marché chinois dans son ensemble, mais estime que ses propres ventes devraient gonfler à un rythme supérieur, a souligné M. Tsien.

Le géant américain mise de surcroît sur une part de marché accrue: il contrôle actuellement 14,7% du marché chinois.

Cette prévision de GM intervient alors que le marché automobile continue d'enregistrer en Chine une croissance insolente, et ce malgré les vastes enquêtes anti-monopolistiques dévoilées récemment par les autorités.

La Commission nationale pour la réforme et le développement (NDRC), puissante agence de planification économique régulant aussi la concurrence, a ainsi dévoilé des enquêtes tous azimuts sur de grands constructeurs étrangers, et selon des médias d'État, elle se pencherait sur plus de 1000 firmes de l'industrie automobile.

Mais pour Matthew Tsien, ces enquêtes - en particulier sur les prix des pièces détachées - sont «de routine» et «cela n'a aucun impact sur nos activités et nos opérations», a-t-il assuré.

«Nous opérons dans ce pays dans le respect absolu des lois et des règlements», a-t-il ajouté.

FAW-Volkswagen Sales Company, entité créée conjointement par le géant allemand Volkswagen et le constructeur chinois FAW, s'est vu condamné début septembre à une amende de 248,58 millions de yuans (44,8 millions de dollars CAN) pour ses pratiques commerciales concernant la marque Audi.

Mi-août, quatre concessionnaires du constructeur allemand BMW avaient écopé d'amendes pour un total d'environ 1,6 million de yuans (289 000$ CAN) pour entente sur les prix, et des médias chinois ont rapporté récemment que l'américain Chrysler devrait payer jusqu'à 31,7 millions de yuans d'amendes pour avoir obligé ses concessionnaires à maintenir des prix élevés.

En août, dix équipementiers japonais se sont par ailleurs vu infliger des amendes d'un total de 1,24 milliard de yuans (224 millions de dollars CAN).




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer