Magna International (T.MG) a revu à la hausse ses prévisions de ventes pour l'année, vendredi, après avoir vu ses ventes augmenter davantage que prévu au deuxième trimestre grâce à une forte demande en Amérique du Nord et en Europe.

LA PRESSE CANADIENNE

Le fabricant de pièces d'automobiles d'Aurora, en Ontario, a indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 510 millions, ou 2,32 $ par action, au cours de la période de trois mois terminée le 30 juin. Cela se compare au bénéfice net de 415 millions, ou 1,78 $ par action, réalisé lors du trimestre équivalent il y a un an.

Les ventes de Magna ont augmenté de 6 % et ont atteint un record de 9,46 milliards $ durant le trimestre, période lors de laquelle la production de véhicules a progressé de 3 % en Amérique du Nord et de 2 % en Europe.

La forte demande en Europe et en Amérique du Nord a incité Magna à revoir à la hausse ses prévisions de ventes pour l'année, dans une fourchette de 35,6 milliards à 37,3 milliards. L'entreprise s'attendait précédemment à des ventes d'entre 34,9 milliards et 36,6 milliards.

Par ailleurs, le chef de la direction de Magna, Don Walker, a indiqué que le fabricant cherchait encore à procéder à des acquisitions afin de favoriser sa croissance.

M. Walker a ajouté que Magna préférait mettre la main sur des actifs plutôt que de vendre certaines de ses divisions pour réaliser des gains.

Magna est un fournisseur international de pièces d'automobiles qui compte plus de 13 000 employés dans 317 installations de fabrication et 83 centres de développement de produits, d'ingénierie et de vente dans 29 pays.

À la Bourse de Toronto, vendredi après-midi, les actions de Magna International s'échangeaient à 121,39 $, en hausse de 6,20 $, ou 5,4 %, par rapport à leur précédent cours de clôture.