Source ID:; App Source:

L'hiver rigoureux nuit aux ventes de voitures aux États-Unis

General Motors a vu ses ventes reculer de... (Photo fournie par General Motors)

Agrandir

General Motors a vu ses ventes reculer de 12 % le mois dernier aux États-Unis.

Photo fournie par General Motors

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les constructeurs automobiles ont annoncé lundi avoir vendu moins de véhicules que prévu en janvier aux États-Unis, en raison d'un hiver rigoureux qui a pesé sur les ventes dans de nombreuses régions clé.

General Motors a vu ses ventes reculer de 12 % le mois dernier à 171 486 véhicules, selon un communiqué. C'est plus qu'anticipé par le site internet spécialisé Edmunds.com qui s'attendait à un recul de seulement 9,3 %.

«Nous avons des lancements importants en cours», a tenté de rassurer le directeur de ventes aux États-Unis, Kurt McNeil, cité dans le communiqué.

La baisse a été observée chez les 4 marques du groupe: Chevrolet (-13,3 %), Buick (-1,4 %), GMC (-10,0 %) et la marque haut de gamme Cadillac (-13,2 %).

S'il fait remarquer que le mois de janvier est traditionnellement «le plus mauvais» en termes de ventes pour l'industrie, GM indique que janvier 2014 a été particulièrement rude en raison d'un hiver «extrême» dans le sud, le Midwest et le nord-est du pays.

Ford, deuxième constructeur américain, a aussi vu ses ventes affectées par l'hiver rigoureux, explique-t-il dans un communiqué distinct. Ses ventes ont baissé de 7 % à 113 721 véhicules, avec une contre-performance de toutes ses berlines à l'exception de la Mustang dont les ventes ont progressé de 7,6 %. C'est davantage que ce qu'Edmunds.com prévoyait (-6,1 %). La Lincoln, marque de luxe du groupe qui peine à se redresser, a en revanche vu ses ventes rebondir de 43 % sur un an, soit son meilleur mois de janvier depuis quatre ans, souligne Ford.

«Étant donné la météo difficile dans nos meilleures régions de ventes, nous nous en tirons plutôt bien», a commenté John Felice, le directeur chargé des ventes aux États-Unis.

Il souligne qu'a contrario dans les zones où le temps a été meilleur, comme l'ouest, les ventes ont augmenté. Le mauvais temps a aussi pesé sur ses livraisons.

Quant au japonais Toyota, premier constructeur mondial, il a vendu 146 365 véhicules en janvier (-7,2 % sur un an), soit davantage qu'anticipé par Edmunds(-4,1 %).

«Le mois de janvier avait bien démarré mais les conditions météorologiques ont ralenti les ventes (...) vers la fin du mois», a résumé Bill Kay, l'un des responsables du groupe japonais aux États-Unis.

Seul constructeur à tirer son épingle du jeu, Chrysler, filiale de l'italien Fiat, dont les ventes ont augmenté de 8 % en janvier, à 127 183 unités. C'est toutefois un peu moins que la hausse de 9 % anticipée par le site internet spécialisé Edmunds.com.

Les ventes ont été soutenues par les 4x4 Jeep (+38 %) et les camionnettes RAM (+24 %). La marque Fiat affiche aussi de bonnes performances (+29 %).




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer