General Motors pourrait ne plus avoir de lien de propriété avec le gouvernement américain d'ici à la fin de l'année - une nouvelle qui a fait bondir les actions du constructeur automobile, mercredi.

Publié le 13 nov. 2013
ASSOCIATED PRESS

Dans son rapport mensuel au Congrès des États-Unis, le département du Trésor a affirmé mardi avoir vendu le mois dernier pour 1,2 milliard $US d'actions de GM.

Le rapport ne précise pas le nombre de titres vendus, mais il est vraisemblable que la participation du gouvernement dans l'entreprise soit maintenant inférieure à 4%.

Dans une note à des investisseurs, mercredi matin, l'analyste Michael Ward, de la firme Sterne Agee, a dit croire que le gouvernement américain se sera départi du reste de ses actions de GM avant la fin de l'année.

L'action de GM gagnait mercredi après-midi 1,65 $US, soit 4,5%, à 38,31 $US à la Bourse de New York. Le titre a avancé de plus de 60% au cours de la dernière année.

Le gouvernement américain a acquis 912 millions d'actions de GM, ou 61% du géant de l'automobile, en échange d'une aide financière de 49,5 milliards $US qui a évité à l'entreprise de faire faillite durant la crise financière de 2008 et 2009. Le Trésor a par la suite entrepris de vendre graduellement ces actions.

Selon un organisme de surveillance, le gouvernement s'attend à perdre au moins 9,7 milliards $US dans le cadre de l'opération de sauvetage.