Le constructeur automobile japonais Honda a annoncé jeudi le rappel de 1,35 million de voitures compactes Fit, dont 621 000 à l'étranger, pour réparer un possible défaut de feu de croisement.

D'après AFP et PC

Un dysfonctionnement possible du câble reliant la commande près du tableau de bord et les phares peut empêcher les feux de croisement de s'allumer, a expliqué une porte-parole de l'entreprise.

Aucun accident n'a été déploré à cause de ce problème, a-t-elle précisé.

Les modèles concernés ont été assemblées entre novembre 2001 et octobre 2007 au Japon. Certains ont été exportés en Europe, en Amérique du Nord, en Asie (hors Japon), au Moyen-Orient et en Afrique.

Les groupes automobiles nippons sont particulièrement prudents et font revenir au garage des voitures par centaines de milliers au moindre soucis, même s'il n'engage pas la sécurité du véhicule, depuis les malheurs connus par leur compatriote Toyota.

Le premier constructeur mondial a en effet dû rappeler près de neuf millions de véhicules entre septembre 2009 et février 2010 pour divers soucis techniques, notamment des pédales d'accélération pouvant rester bloquées en position enfoncée et des systèmes de freinage réagissant tardivement.

Rappel étendu pour le Windstar

Ford a par ailleurs étendu un rappel concernant des vieux modèles de minifourgonnettes Windstar qui avaient été soumises à un rappel en août dernier à cause de problèmes de corrosion qui pouvait entraîner le bris de l'essieu arrière.

Le rappel initial concernait 575 000 modèles en Amérique du Nord, il a été porté à 612 000 véhicules. Au Canada, 8000 unités ont été ajoutées au rappel, portant le total de Windstar rappelés au pays à 123 000.

Ford a commencé à envoyer les avis aux propriétaires le 6 décembre dernier.

Le rappel original touchait les Windstar construits de 1998 à 2003 et s'adressait aux propriétaires du Canada et de 21 États américains où des abrasifs sont utilisés en hiver, d'où le risque accru de corrosion. Le nouveau rappel concerne des Windstar 2003 dont l'essieu arrière a été traité thermiquement en plus d'avoir été étendu aux véhicules immatriculés dans l'Utah, où du sel de déglaçage est utilisé dans certaines régions.

La famille d'un homme du Massachusetts décédé dans un accident en octobre accuse Ford de n'avoir pas effectué le rappel assez rapidement. Les proches de Sean Bowman soutiennent avoir reçu l'avis de rappel de Ford une semaine après l'accident fatal. M. Bowman a percuté un bâtiment après que l'essieu arrière de son Windstar se soit brisé en deux.

Ford n'a pas voulu commenter cet incident, se contentant d'indiquer que le rappel avait été hautement médiatisé et que, selon le dernier bilan compilé en septembre, on rapportait sept accidents ayant causé trois blessures mineures. Ford a par ailleurs indiqué avoir reçu à ce jour 950 plaintes concernant les problèmes d'essieu du Windstar.

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Le rappel touche les modèles vendus entre 1998 et 2003 dans les régions où un usage courant d'abrasifs sur les routes peut causer davantage de corrosion.