Aux États-Unis, les adultes et les adolescents sont tout aussi enclins les uns que les autres à envoyer ou lire des textos alors qu'ils sont au volant, révèle vendredi une enquête de l'institut Pew Research Center.

RELAXNEWS

Vingt-sept pourcent des adultes et 26% des adolescents ont ainsi indiqué avoir déjà lu ou écrit un message texto alors qu'ils étaient derrière le volant.

 

"Ces chiffres suggèrent que les adultes sont maintenant tout aussi enclins (que les adolescents) à adopter une telle attitude risquée, a estimé Mary Madden, coauteur de l'étude. Les adultes devraient être ceux qui tirent la sonnette d'alarme sur les dangers d'une conduite distraite, mais ils ne montrent pas toujours eux-mêmes le meilleur exemple."

 

"C'est tout simplement aussi difficile pour les adultes que pour les jeunes de résister à l'envie de 'chatter' avec leurs amis et d'envoyer ces messages instantanés même au beau milieu d'une circulation dense", a indiqué Lee Rainie, autre coauteur de l'enquête.

 

L'enquête indique par ailleurs que les adultes ont plus tendance que les adolescents - 61% contre 43% - à utiliser leur téléphone portable pour parler à des interlocuteurs pendant qu'ils conduisent. Près de la moitié des adultes interrogés (49%) ont dit s'être déjà trouvés dans une voiture dans laquelle le conducteur envoyait ou lisait des textos.

 

Enfin, 14% des adultes ont indiqué s'être cognés physiquement à une autre personne ou à un objet en marchant parce qu'ils étaient distraits par une conversation téléphonique ou l'envoi d'un texto depuis leur téléphone portable.

 

Le sondage portant sur les adultes a été mené en avril et mai derniers auprès de 2252 personnes. Sa marge d'erreur est de plus ou moins 2%. Le sondage portant sur les adolescents a été réalisé auprès de 800 jeunes entre juin et septembre 2009. Sa marge d'erreur est de 4%.

 

Seuls six États américains et la capitale Washington interdisent le téléphone au volant. Les textos au volant sont interdits par quelque 18 États et la capitale américaine.