Le géant automobile américain General Motors, qui risque fort de se placer sous la protection de la loi sur les faillites, va fermer 14 usines dans le cadre d'un vaste de plan de restructuration qui prévoit la suppression de 21 000 emplois, a-t-on appris jeudi auprès d'une source proche du dossier.

ASSOCIATED PRESS

L'annonce sera faite lundi par la direction de GM, a précisé cette source ayant requis l'anonymat.

Le constructeur, qui est en grande difficulté, avait fait savoir qu'elle identifierait prochainement les sites concernés par ce plan de fermeture d'usines.

Une porte-parole de GM, Sherri Childers Arb, n'a pas souhaité commenter l'information jeudi.