Les travailleurs des usines de General Motors au Canada sont appelés dimanche et lundi à entériner l'entente de principe conclue vendredi entre l'entreprise et le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA), sur la réduction des coûts de main-d'oeuvre.

LA PRESSE CANADIENNE

Les employés des usines ontariennes de Windsor, Woodstock et St. Catharines se prononçent dimanche, alors que leurs collègues d'Oshawa voteront lundi. L'entente, qui exige notamment d'importantes concessions salariales des travailleurs, est intervenue après des négociations ardues.

Un pacte similaire avait été conclu jeudi aux Etats-Unis entre GM et le syndicat des Travailleurs unis de l'automobile.

Ces ententes sont essentielles pour que le constructeur automobile obtienne l'aide financière gouvernementale tant aux Etats-Unis qu'au Canada.

General Motors procédera par la suite à une restructuration majeure, pour assurer sa survie.