Source ID:; App Source:

Chrysler, le plus petit des trois grands

 ... (Photo: Reuters)

Agrandir

 

Photo: Reuters

Agence France-Presse
New York

Chrysler, qui devait déposer son bilan jeudi, est le plus petit des trois constructeurs automobiles américains, derrière General Motors et Ford, avec lesquels il partage un même enracinement dans la vieille région industrielle de Détroit.

Chrysler, qui a vu le jour en 1925, est basé à Auburn Mills, dans la grande banlieue de Détroit. Il emploie environ 54 000 personnes au total sur une trentaine de sites de production, dont 38 200 aux États-Unis.

Propriétaire des marques Jeep et Dodge, spécialisées dans les gros modèles de type 4x4 et «pick-up», Chrysler a écoulé 2 millions de véhicules en 2008, pour la très grosse majorité sur le seul marché nord-américain.

Chrysler n'est plus guère présent hors de ses frontières depuis la cession de ses marques européennes (Simca...) à Peugeot en 1978.

La société, qui a connu nombre de revers tout au long de son histoire, a été entre 1998 et 2007 dans le giron du constructeur automobile allemand Daimler, qui y a englouti en vain des milliards de dollars pour la redresser.

Daimler l'a finalement cédée il y a un peu moins de deux ans au fonds d'investissements Cerberus. Ce dernier avait alors acquis 80,1% du capital pour 5,5 milliards de dollars. En début de semaine, le groupe allemand a définitivement soldé cette aventure en renonçant à sa participation résiduelle et au remboursement des dettes que son ex-filiale lui devait encore.

Chrysler avait déjà dû être sauvé par le gouvernement américain en 1979. Le constructeur avait demandé pour 1,2 milliard de dollars de garanties pour éviter la faillite. Grâce à la restructuration engagée alors sous l'égide de l'emblématiue Lee Iacocca, ce sauvetage se révèle un succès.

De nouveau en graves difficultés, en raison de l'inadéquation de sa gamme aux nouvelles tendances du marché, Chrysler doit de nouveau tailler dans ses coûts, après avoir déjà supprimé 32 000 postes depuis son rachat par Cerberus.

Aux États-Unis, son principal marché, ses ventes ont chuté d'environ 40% par mois depuis le début de l'année, après un effondrement de 30% en 2008.

A fin mars, Chrysler était numéro quatre du marché américain en termes de ventes avec 11,8% de parts de marché, contre 18% à General Motors, 15,5% au japonais Toyota, et 14,5% à Ford. Il est talonné par le japonais Honda, qui détient 10,3% du marché.

Depuis le rachat par Cerberus, Chrysler ne publie pas ses résultats, n'étant pas coté.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer