Le syndicat représentant les employés de l'usine de Molson Coors, à Montréal, doit retourner à la table de négociation.

Audrey Ruel-Manseau LA PRESSE CANADIENNE

Les membres de la section locale 1999 du syndicat des Teamsters ont refusé à 59 % l'offre patronale qui leur était présentée hier.

« Le mandat qu'on a eu des membres, c'est de retourner à la table de négociation, et c'est le mandat qu'on va exercer », a commenté Stéphane Lacroix, directeur des communications et des affaires publiques du syndicat.

La section locale 1999 représente 560 employés de l'usine qui travaillent au brassage, à l'empaquetage, à la distribution et à la livraison.

La convention collective est échue depuis le 31 décembre et les parties ne s'entendent pas sur la question des salaires, des assurances collectives, du régime de retraite et de la sous-traitance.

La partie patronale n'a pas réagi, hier soir, au rejet de son offre.

Aussi représentés par les Teamsters, les marchandiseurs, les représentants des ventes et les employés du service de télévente de Molson sont également sans contrat de travail depuis le 31 décembre.

« Ils doivent reprendre les négociations cette semaine », a avancé M. Lacroix. Les discussions entre l'employeur et le syndicat achoppent sur la question des salaires.