Source ID:; App Source:

Québec solidaire veut sauver l'usine Christie

Plus de 450 employés perdront leur emploi graduellement d'ici... (Photo Paul Chiasson, PC)

Agrandir

Plus de 450 employés perdront leur emploi graduellement d'ici décembre 2017, à la suite de l'annonce de la fermeture de l'usine, propriété de la multinationale Mondelez.

Photo Paul Chiasson, PC

La Presse Canadienne

Québec solidaire propose une implication de la Caisse de dépôt et placement du Québec et d'autres organismes comme les Fonds de travailleurs pour sauver l'usine Christie, de Montréal.

Plus de 450 employés perdront leur emploi graduellement d'ici décembre 2017, à la suite de l'annonce de la fermeture de l'usine de biscuits, propriété de la multinationale Mondelez.

La députée Françoise David estime que Mondelez n'a aucun problème de profitabilité. Elle demande au gouvernement de l'obliger à ouvrir ses livres, ce qu'elle refuse jusqu'à présent.

Mme David suggère donc que la Caisse de dépôt et les Fonds de travailleurs soutiennent la reprise de l'usine et favorisent la mise sur pied d'une coopérative de travail.

S'il s'avérait toutefois qu'il n'y a plus rien à faire pour empêcher la fermeture, elle demande au gouvernement de fournir les services de travailleurs sociaux pour accompagner les salariés licenciés, comme ce fût le cas lorsque l'usine Electrolux avait fermé ses portes à L'Assomption.

Françoise David estime qu'il faut mettre fin rapidement à la « lente dégradation » du tissu industriel que vit l'est de la métropole depuis les années 60.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer