Les prix des aliments poursuivent leur hausse

Selon la FAO, la hausse du mois d'avril... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE)

Agrandir

Selon la FAO, la hausse du mois d'avril s'explique par les prix de l'huile de palme et de façon moindre, par les céréales, tandis que les prix du sucre ont diminué progressivement suite à une forte remontée en mars.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rome

Les cours mondiaux des produits alimentaires de base ont augmenté en avril pour le troisième mois consécutif après quatre années de recul, en raison notamment de la demande croissante pour l'huile de palme, a annoncé jeudi la FAO.

L'indice des prix des produits alimentaires a atteint en avril une moyenne de 151,8 points, soit une hausse de 0,7% sur un mois, précise l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), dont le siège est à Rome.

Selon la FAO, la hausse du mois d'avril s'explique par les prix de l'huile de palme et de façon moindre, par les céréales, tandis que les prix du sucre ont diminué progressivement suite à une forte remontée en mars.

L'indice des prix des huiles végétales a augmenté de 4,1%, «dû en grande partie à des perspectives peu encourageantes pour la production d'huile de palme en 2016 et à une hausse de la demande mondiale», explique l'organisation.

Celui des prix des céréales a connu une légère hausse de 1,5% en avril, «principalement en raison des cours internationaux du maïs, eux-mêmes influencés par l'affaiblissement du dollar américain et par les retombées du secteur des oléagineux».

De leur côté, les prix du riz ont fléchi de manière marginale alors que les marchés du blé ont enregistré des gains limités malgré les perspectives d'une offre plus abondante au cours de la prochaine campagne agricole.

Quant au prix des produits laitiers, il a régressé de 2,2% alors que les stocks de beurre et de fromage des principaux exportateurs ont continué de croître.

Enfin, l'indice des prix de la viande a enregistré une légère hausse de 0,8%, «en raison d'une demande croissante des Américains pour la viande de boeuf australien».

Parallèlement, l'indice des prix du sucre a reculé de 1,7% en avril suite à une forte hausse de 17% le mois dernier. Le Brésil, qui en est de loin le principal exportateur, a connu la deuxième plus importante récolte de son histoire et l'utilisation de canne à sucre pour la fabrication d'éthanol est appelée à baisser, explique la FAO.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer