Source ID:; App Source:

SABMiller promet de nouvelles économies face à la pression d'AB InBev

SABMiller a rejeté mercredi une nouvelle offre d'achat... (Photo Gene J. Puskar, archives AP)

Agrandir

SABMiller a rejeté mercredi une nouvelle offre d'achat présentée par son rival AB InBev.

Photo Gene J. Puskar, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Le brasseur SABMiller a revu à la hausse vendredi ses objectifs d'économies, dans une offensive de charme auprès de ses actionnaires après avoir rejeté une proposition de rachat de la part du numéro un mondial AB InBev, qui se montre de plus en plus insistant.

Son plan pour réduire les coûts et améliorer l'efficacité de l'entreprise doit générer au moins 1,050 milliard de dollars d'économies annuelles d'ici à fin mars 2020, a indiqué SABMiller dans un communiqué en marge d'une réunion avec ses investisseurs. Aucun détail n'a été donné sur l'emploi.

L'objectif précédent, dévoilé en mai 2014, était de seulement 500 millions de dollars par an d'ici à fin mars 2018.

«Nous continuons à supprimer les doublons à travers les marchés, en réunissant sous un seul toit les domaines d'expertise comme les achats et en standardisant les processus», a expliqué Alan Clark, directeur général de SABMiller.

«Le résultat, c'est que nos marchés sont libres de se concentrer sur ce qu'ils font le mieux :  augmenter le chiffre d'affaires avec les consommateurs locaux», a-t-il ajouté.

Cette publication intervient alors que SABMiller a rejeté mercredi une nouvelle offre d'achat à 42,15 livres sterling par action, soit plus de 90 milliards d'euros au total, présentée par son rival AB InBev.

La proposition du numéro un mondial contenait aussi la possibilité offerte aux actionnaires de SABMiller qui la préféreraient une possibilité d'échanger leur titre contre 0,48 action AB InBev - le total des actions SABMiller échangées par ce biais ne pouvant toutefois pas dépasser 41 % des actions du groupe en circulation, le reste devant être vendu en numéraire.

AB InBev a directement interpellé jeudi les actionnaires de SABMiller, les pressant de «dire à voix haute» s'ils pensent que des discussions doivent s'engager.

Dans sa présentation aux investisseurs vendredi, SABMiller réaffirme que «la proposition d'AB InBev est hautement conditionnelle et sous-évalue très substantiellement» l'entreprise.

La direction assure ainsi que sa stratégie portera ses fruits, avec notamment des atouts en Afrique et en Amérique latine.

L'offensive de charme n'avait pas d'effet immédiat sur le cours de l'action SABMiller, en hausse de 0,32 % à 3.652,5 pence vendredi vers 5 h 45 à la Bourse de Londres, dans un marché progressant de 0,70 %.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer