Plus de crème glacée Cold Stone chez Tim Hortons

Finalement, beignes et crème glacée ne constituaient pas la meilleure... (Photo Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Friend
La Presse Canadienne
TORONTO

Finalement, beignes et crème glacée ne constituaient pas la meilleure combinaison pour Tim Hortons.

Plusieurs années après le début de cet inhabituel mariage, la chaîne de cafés a décidé de retirer la marque Cold Stone Creamery de ses restaurants canadiens, dans le cadre d'importantes mesures qui ont déjà entraîné le retrait de 24 articles du menu depuis l'automne dernier.

Le chef de la direction de Tim Hortons (T.THI), Marc Caira, a tracé les grandes lignes des modifications apportées, jeudi, lors d'une conférence téléphonique organisée pour discuter des plus récents résultats financiers de la chaîne. D'autres détails du plan stratégique d'une durée de cinq ans seront dévoilés mardi lors d'une assemblée d'investisseurs.

Tim Hortons cherche à accélérer le service et faciliter l'expérience des clients, espérant que cela lui permettra d'accroître ses profits.

«Nous allons continuer d'agir de façon décisive et prendre des décisions difficiles lorsque nécessaire afin de placer notre entreprise en position de croissance rentable», a déclaré M. Caira à des analystes.

Le retrait des comptoirs de crème glacée Cold Stone des restaurants permettra à plusieurs d'entre eux d'augmenter le nombre de files de service rapide.

La décision de mettre fin à la présence de Cold Stone au Canada a coûté quelque 19 millions $ à Tim Hortons au quatrième trimestre. Le partenariat avec la marque américaine, qui a commencé en 2009, se poursuivra cependant dans les cafés de Tim Hortons aux États-Unis.

Tim Hortons a annoncé jeudi avoir vu ses profits du quatrième trimestre augmenter légèrement à 100,6 millions $, comparativement à 100,3 millions $ un an auparavant.

Le bénéfice par action a augmenté de 4 cents, à 69 cents, ce qui représente un résultat inférieur à l'estimation moyenne de 77 cents par action faite par les analystes consultés par Thomson Reuters.

Les revenus de l'entreprise d'Oakville, en Ontario, se sont élevés à 898,5 millions $, en hausse de 10,7% par rapport à ceux de 811,6 millions $ réalisés lors du quatrième trimestre de 2012.

Sur l'ensemble de l'exercice, Tim Hortons a enregistré un bénéfice net de 621,1 millions $, ou 2,82 $ par action, en hausse comparativement à celui de 594,5 millions $, ou 2,59 $ par action, de l'exercice précédent.

Tim Hortons a réalisé un chiffre d'affaires de 3,25 milliards $ en 2013, contre 3,12 milliards $ un an plus tôt.

Par ailleurs, la chaîne a fait part de son intention d'augmenter son dividende trimestriel d'environ 23% et de dépenser jusqu'à 440 millions $ au cours de la prochaine année pour racheter de ses actions. Le dividende passera à 32 cents par action, payable le 18 mars, en hausse de 6 cents par action.

En date du 29 septembre dernier, Tim Hortons exploitait 4350 restaurants, y compris 3500 au Canada, 817 aux États-Unis et 33 dans le Conseil de coopération du Golfe.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de Tim Hortons ont clôturé à 58,98 $, en hausse de 1,04 $ par rapport à leur précédent cours de fermeture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer