(Ottawa) Le déficit commercial du Canada a été réduit de moitié en avril par rapport au mois précédent pour atteindre 1 milliard de dollars, a indiqué jeudi l’agence de statistiques du gouvernement.

Les exportations ont rebondi au cours du mois, augmentant de 2,6 % pour atteindre 64,4 milliards de dollars, notamment grâce à l’envoi de produits énergétiques vers l’étranger.

Cela a coïncidé avec une reprise de la capacité de raffinage dans le Midwest américain. Les expéditions de gaz naturel liquéfié vers le Japon ont également augmenté, mais les exportations de combustible nucléaire ont diminué.

Les exportations d’or brut ont également augmenté en valeur en raison de la hausse des prix.

Le contexte géopolitique et la forte demande d’or sont des facteurs ayant contribué à la croissance des prix de l’or en avril.

Statistique Canada

Quant aux importations, elles ont augmenté de 1,1 % pour atteindre 65,5 milliards de dollars, grâce à une troisième hausse mensuelle consécutive des importations de véhicules à moteur, qui ont été largement alimentées par les achats canadiens de véhicules utilitaires sport et de camions légers en provenance des États-Unis.

Les importations d’autres matériels de transport ont également augmenté, en raison de la livraison de plusieurs navires, dont un traversier en provenance de Chine qui assurera la liaison entre les provinces de Terre-Neuve et de Nouvelle-Écosse.

L’excédent commercial du Canada avec les États-Unis a légèrement gonflé, pour s’établir à 7,3 milliards de dollars en avril, tandis que celui avec les autres pays s’est rétréci, se chiffrant à 8,4 milliards de dollars.

Enfin, les exportations canadiennes enregistrées en mars ont été révisées par l’agence de statistique, passant de 62,6  milliards de dollars canadiens à 62,8 milliards en avril.