(Toronto) Les ventes de véhicules automobiles au Canada ont diminué de 13,3 % en avril par rapport au même mois un an plus tôt, lorsque la pénurie de semi-conducteurs a commencé à entraver considérablement les ventes, a indiqué mercredi DesRosiers Automotive Consultants.

Publié le 4 mai
La Presse Canadienne

Selon la firme spécialisée, 140 785 véhicules légers neufs ont été vendus en avril, soit à peine plus que les 140 460 vendus en mars.

En données annualisées et désaisonnalisées, les ventes d’avril se sont élevées à 1,44 million, a calculé DesRosiers, alors qu’elles avaient atteint 1,66 million en avril 2021, mois où les ventes ont chuté pour la première fois par rapport aux ventes ajustées de 1,92 million de véhicules de mars, avant que les pénuries d’approvisionnement ne frappent.

Les problèmes d’approvisionnement ont dominé le marché au cours de la dernière année, a souligné Andrew King, associé directeur de DesRosiers, et peu de signes d’amélioration à court terme sont visibles.

L’industrie automobile est aux prises avec des pénuries de puces informatiques causées par une combinaison de perturbations de la fabrication dues à la pandémie et à une demande accrue de puces dans d’autres industries.

En remontant encore plus loin, les ventes d’avril 2019 s’étaient élevées à environ 185 000 véhicules après plus d’un an de déclin des ventes attribuable à une baisse de la demande.