(Toronto) L’organisme de réglementation des institutions financières canadiennes a annoncé jeudi avoir levé la suspension temporaire des hausses de dividendes et des rachats d’actions qu’il avait imposée aux banques au début de la pandémie de COVID-19.

Publié le 4 nov. 2021
La Presse Canadienne

Le chef du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF), Peter Routledge, a expliqué que les restrictions « prudentes et efficaces » mises en place pour soutenir la résilience des institutions financières n’étaient plus nécessaires.

Les institutions financières sont également autorisées à augmenter la rémunération de leurs dirigeants.

M. Routledge dit que les conseils d’administration des entreprises devraient être en mesure de prendre des décisions sur les paiements, et que le BSIF s’attend à ce qu’ils agissent de manière responsable.

Le groupe de réglementation a imposé les restrictions sur les dividendes et les rachats d’actions en mars 2020, tout en assouplissant les exigences en matière de réserves de liquidités des banques, dans l’espoir que le capital supplémentaire soit utilisé pour prêter aux entreprises et aux ménages afin de soutenir l’économie.

Depuis lors, les programmes de soutien du gouvernement ont également contribué à stimuler l’économie, et les banques sont désormais assises sur des liquidités bien supérieures aux exigences minimales.