(Washington) Les créations d’emplois dans le secteur privé ont augmenté aux États-Unis en octobre et largement dépassé les attentes, portées par la reprise économique qui marque une nouvelle accélération après la vague de contaminations liée au variant Delta de la COVID-19.

Mis à jour le 3 nov. 2021
Agence France-Presse

Le mois dernier, 571 000 emplois privés ont été créés, selon l’enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP publiée mercredi.

Les analystes tablaient sur 370 000 emplois créés seulement. En septembre,  523 000 emplois avaient été créés, selon des données révisées en baisse et également publiées mercredi.

« Le marché du travail a montré un nouvel élan le mois dernier, avec un bond par rapport à la moyenne du troisième trimestre », portant le nombre d’emplois créés en 2021 à « près de 5 millions », a déclaré Nela Richardson, économiste en chef d’ADP, dans le communiqué.

« Le secteur des services a tiré cette hausse et la production a enregistré son plus grand nombre de créations d’emplois de l’année », a-t-elle précisé.

Près d’un tiers des nouveaux emplois (185 000) a en effet été créé dans le secteur de l’hôtellerie et des loisirs.

« Le marché du travail reprend du poil de la bête alors que la vague Delta de la pandémie se termine », a relevé Mark Zandi, économiste en chef de Moody’s Analytics, également cité dans le communiqué.

Il a détaillé que « les créations d’emplois s’accélèrent dans tous les secteurs, et en particulier dans les grandes entreprises. Tant que la pandémie reste contenue, d’autres gains d’emplois importants sont probables dans les mois à venir ».

Les créations d’emplois dans le secteur privé sont vues comme une première indication, plus ou moins fiable, des chiffres officiels de l’emploi et du chômage, qui seront publiés vendredi.

Secteurs privé et public confondus, 400 000 créations d’emplois sont attendues, malgré les difficultés mondiales d’approvisionnement qui freinent toujours la production, et les problèmes de recrutement qui empêchent également certaines entreprises de tourner à plein régime.

Le taux de chômage, lui devrait être en très léger recul, à 4,7 % contre 4,8 % en septembre.