(Tecumseh) Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a indiqué que la province et le gouvernement fédéral feraient un « énorme » investissement dans une usine d’assemblage automobile à Windsor, en Ontario, pour aider à augmenter la production après que son propriétaire a annoncé une réduction de ses quarts de travail.

La Presse Canadienne

Le constructeur Stellantis, anciennement connu sous le nom de Fiat Chrysler Automobiles, a annoncé la semaine dernière qu’il réduirait le nombre de quarts de travail de l’installation à un seul au printemps prochain, ce qui entraînera la perte d’environ 1800 emplois.

La société affirme que cette décision intervient alors que l’industrie automobile est confrontée à des vents contraires importants, notamment à une pénurie de semi-conducteurs et aux effets de la pandémie de COVID-19.

Stellantis avait déjà supprimé en 2020 un des trois quarts de travail de l’usine de fourgonnettes, ce qui avait entraîné la perte d’environ 1500 emplois.

M. Ford, qui s’exprimait lundi près de Windsor, a indiqué qu’il souhaitait revoir trois équipes à l’usine, et qu’il s’entretiendrait mardi avec la direction de Stellantis.

Le premier ministre n’a pas été en mesure de fournir de détails sur l’investissement, mais a laissé entendre qu’en tenant compte des deux niveaux de gouvernements, des « centaines de millions » de dollars étaient en jeu.

Stellantis a réaffirmé son engagement, contenu dans une convention collective de 2020 avec le syndicat local d’Unifor, consistant à dépenser plus de 1,5 milliard à l’installation de Winsor.

Cette usine produit la Chrysler Pacifica, la Chrysler Voyager et la Chrysler Grand Caravan.

M. Ford a également parlé de son intérêt d’installer une usine de batteries à Windsor.

« Nous avons toutes les ressources naturelles, nous avons le lithium, nous avons le nickel, nous avons le cobalt, les gars, tout est là », a-t-il affirmé.

« Nous n’avons pas besoin de faire venir ces batteries de l’étranger. Nous avons tout ici. En plus de cela, nous avons la meilleure main-d’œuvre au monde […] Message à tous ceux qui écoutent et qui veulent prendre de l’expansion en Ontario, particulièrement dans le secteur des batteries : nous serons à votre porte et nous serons prêts à conclure un accord avec vous. »