(Washington) Le déficit commercial des États-Unis s’est creusé bien plus que prévu en août, avec une hausse des importations notamment en provenance de Chine qui témoigne d’une reprise de la demande intérieure,  a annoncé mardi le département du Commerce.

Agence France-Presse

Le déficit s’est élevé à 73,3 milliards de dollars, soit une hausse de 4,2 %. Les importations sont en augmentation de 1,4 %, à 287 milliards de dollars, et les exportations de 0,5 %, à 213,7 milliards. Les analystes tablaient sur un déficit bien moindre (71 milliards de dollars).

Cette hausse efface entièrement la réduction du déficit qui avait été enregistrée en juillet quand le variant Delta suscitait la crainte des consommateurs, faisant diminuer drastiquement la demande de biens en provenance de l’étranger.

Cumulé sur les huit premiers mois de l’année, le déficit des biens et services bondit de 33,7 % à la faveur de la reprise, après la récession historique provoquée par la pandémie de COVID-19 en 2020.

En août, les Américains ont été friands de biens de consommation courante.

Les exportations ont, elles, été tirées par le secteur automobile.

Par zone géographique et pour les seuls biens, le déficit se creuse de 39,6 % avec la Chine et de 48 % avec le Canada. En revanche, il diminue de 22,6 % avec le Mexique.