Central America Nickel, société montréalaise dont le PDG est Pierre Gauthier, interjettera appel de la décision de la Cour supérieure d’autoriser la vente de Lithium Amérique du Nord, de La Corne, en Abitibi, à l’australienne Sayona.

André Dubuc
André Dubuc La Presse

Le 29 juin, le juge Martin Castonguay a approuvé la vente Lithium à Sayona, le soumissionnaire retenu au terme d’un processus d’appel d’offres ordonné par la Cour en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

Dans sa requête devant la Cour supérieure qui a été rejetée par le juge Castonguay, Central America alléguait que le processus d’appel d’offres avait été compromis par des irrégularités et demandait de le reprendre au complet. Elle était l’un des deux soumissionnaires finalistes, avec Sayona.

« Un processus d’appel d’offres doit être clair, sûr et rigoureux pour que le résultat — quel qu’il soit — soit accepté par tous. Ce n’était clairement pas le cas avec la proposition Sayona. Je rappelle en terminant que [notre] offre représentait la meilleure option pour le Québec avec un meilleur rendement pour Investissement Québec, la transformation immédiate du lithium dans la province et avec le traitement additionnel de terres rares, de cobalt et de nickel. », dit Pierre Gauthier dans un communiqué paru vendredi.