(Ottawa) La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) indique que le rythme annuel des mises en chantier a grimpé de 3,2 % en mai comparativement à avril, alors que les mises en chantier d’appartements, de copropriétés et d’autres types de logements collectifs ont augmenté.

La Presse Canadienne

L’agence indique que le taux annuel désaisonnalisé des mises en chantier a atteint 275 916 unités en mai, contre 267 449 unités en avril.

Le rythme annuel des mises en chantier en milieu urbain a augmenté de 1,8 % en mai pour s’établir à 254 647, la hausse des mises en chantier de logements collectifs ayant contrebalancé la baisse des mises en chantier de maisons individuelles.

Le taux de mises en chantier de logements collectifs a grimpé de 10,9 % pour s’établir à 190 530 en mai, tandis que le taux annuel de mises en chantier de maisons individuelles en milieu urbain a diminué de 18 % pour s’établir à 64 117 logements.

Les mises en chantier rurales ont été estimées à un taux annuel désaisonnalisé de 21 269.

La moyenne mobile sur six mois du taux annuel mensuel désaisonnalisé des mises en chantier était de 280 779 en mai, contre 278 462 en avril.