(Washington) Le déficit commercial des États-Unis a fortement baissé en avril après un plus haut historique en mars, avec des importations de biens en baisse notamment en provenance de Chine et des pays membres de l’Union européenne, a annoncé le département du Commerce mardi.

Agence France-Presse

Le déficit des biens et services est tombé à 68,9 milliards de dollars, un peu plus qu’attendu (68,6 milliards), reculant de 8,2 %, avec des importations en baisse de 1,4 % à 273,9 milliards de dollars et des exportations en hausse de 1,1 % à 205 milliards.

Cette baisse intervient après des déficits record en février et mars. Pour mars, le département du Commerce a même révisé les données en hausse, à 75,02 milliards contre 74,4 milliards annoncé précédemment.

En avril, les Américains ont été moins friands de biens de consommation, de produits textiles, de jouets et de biens sportifs. Les importations de voitures, de pièces détachées automobiles et de moteurs ont également baissé.

En revanche, les Américains ont davantage importé de téléphones portables.

Les États-Unis ont parallèlement exporté plus de biens d’équipement, d’avions civils ou encore de produits pétroliers.

Pour les seuls biens et par zone géographique, le déficit s’est réduit de près de 18 % avec la Chine et de 5,8 % avec l’UE.

Mais il s’est creusé avec le Mexique (+14,3 %).