(Ottawa) Des documents internes du ministère des Finances montrent que les fonctionnaires sont profondément préoccupés par l’impact que pourrait avoir la monnaie numérique annoncée par Facebook sur la stabilité financière du Canada.

La Presse Canadienne

Dans une note d’information de l’été dernier, les responsables fédéraux ont écrit qu’ils estimaient que la société n’avait pas encore répondu aux multiples préoccupations et risques que sa monnaie numérique posait au système financier.

La note d’information de juillet, obtenue par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, indique également que le gouvernement travaillait sur des options pour atténuer les risques.

Les responsables semblaient moins préoccupés par des cryptomonnaies rivales comme le Bitcoin, qui, selon la note d’information, n’a pas joué un rôle important dans les transactions quotidiennes au Canada pour diverses raisons.

Contrairement à Bitcoin, l’offre de Facebook serait une « cryptomonnaie stable » dont la valeur serait moins volatile et pourrait être facilement utilisée par des centaines de millions d’utilisateurs du géant des médias sociaux dès sa sortie.

La facilité d’utilisation et la stabilité de la valeur sont parmi les raisons pour lesquelles les gouvernements et les banques centrales comme la Banque du Canada s’intéressent vivement au projet de monnaie.