(Toronto) Le nombre de véhicules automobiles vendus au Canada en février était en baisse de près de 10 % par rapport à celui de février 2020, le dernier mois complet avant le début des confinements en raison de la pandémie de COVID-19.

La Presse Canadienne

Selon les estimations compilées par la firme spécialisée DesRosiers Automotive Consultants, les ventes d’automobiles le mois dernier se sont chiffrées à 112 654, en baisse par rapport aux 125 059 véhicules vendus en février 2020.

DesRosiers a expliqué qu’en dépit d’une certaine levée des restrictions relatives à la pandémie, une grande partie du pays était toujours exposée à divers degrés de confinement.

Ces mesures, combinées aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement pour les micropuces, ont entraîné une baisse des ventes de véhicules légers, a souligné DesRosiers.

La production canadienne de véhicules légers avait déjà reculé en 2020 à son plus faible niveau depuis 1982, a souligné la firme de consultants, le mois dernier, dans un rapport distinct. La pandémie de COVID-19 a joué un rôle dans ce recul, mais le Canada a aussi cédé du terrain aux États-Unis et au Mexique l’an dernier, a poursuivi le directeur associé Andrew King, dans ce rapport.

En outre, la chaîne d’approvisionnement du secteur automobile a été ralentie par une pénurie mondiale de micropuces. General Motors a indiqué que son usine Cami, en Ontario, serait en congé forcé pendant au moins une semaine ce printemps, à cause de cette pénurie, et une installation de Stellantis à Brampton, en Ontario, a vu sa production être interrompue en janvier pour la même raison.

Le fabricant canadien de pièces d’automobiles Magna International a récemment indiqué qu’il espérait que la production pourrait se remettre de la pandémie de puces d’ici la fin de cette année.

La migration des acheteurs de l’automobile vers le marché des véhicules utilitaires légers s’est également poursuivie. Les VUL représentaient 83,5 % du marché en février, comparativement à 78,9 % il y a un an.

La relative popularité des VUL est une tendance qui a aussi été relevée par Statistique Canada. L’agence fédérale a observé que même si les ventes de véhicules utilitaires légers, de camions lourds et d’autobus avaient diminué de 4 % en novembre par rapport à l’année précédente, les ventes de véhicules automobiles avaient chuté de 20,5 % pendant ce même mois.