(Washington) La secrétaire au Trésor américain Janet Yellen s’est inquiétée dimanche d’une stagnation du marché de l’emploi aux États-Unis, tout en disant espérer un retour au plein emploi en 2022 si le plan de sauvetage de l’économie proposé par Joe Biden était approuvé.

Agence France-Presse

« J’ai bien peur que le marché de l’emploi soit en train de stagner », a déclaré la secrétaire dans une entrevue à la chaîne CBS en évoquant le rapport sur l’emploi aux États-Unis publié vendredi.

« Nous avons 10 millions d’Américains qui sont sans emploi. Quatre millions sont sortis du marché du travail », a-t-elle déclaré.

« Nous sommes dans un gouffre en ce qui concerne le marché du travail, et [nous sommes] encore loin d’en sortir », a également prévenu Janet Yellen.

La secrétaire au Trésor a en outre averti que sans une approbation par le Congrès du plan de sauvetage de l’économie proposé par le président Biden, « le taux de chômage restera élevé pendant des années ».

Dans une autre entrevue, donnée à la chaîne CNN, Janet Yellen a cependant prédit qu’avec les 1900 milliards de dollars injectés dans l’économie comme le prévoit le plan, les États-Unis pourraient être « de retour au plein emploi l’an prochain ».

En attendant l’application de ce plan, quelque 36 millions d’Américains font face à la faim ou au risque de perdre leur logement, a-t-elle déploré.

En réponse à l’inquiétude principale des élus républicains — le fait que les foyers les plus aisés ont reçu des aides du plan d’aide de 2020, augmentant le bilan total du plan — la secrétaire a affirmé qu’il y aurait cette fois-ci un ciblage plus précis des aides, sans donner plus de détails.

Quant au risque d’une inflation élevée soulevé par à la fois certains républicains et des économistes, Janet Yellen a déclaré à CNN que « le risque [existait] », mais d’ajouter : « Nous avons les outils pour gérer ce risque ».

Première femme secrétaire au Trésor dans l’histoire américaine, elle a en outre souligné la situation difficile des femmes, particulièrement celles issues de minorités, alors que la pandémie a forcé beaucoup d’entre elles à devoir gérer à la fois leur travail et l’encadrement des enfants qui ne sont pas à l’école.

Selon Yellen, le plan d’aide aiderait ces femmes par le financement de la réouverture des écoles, et de congés parentaux.