(Ottawa) Les ventes des grossistes au Canada ont augmenté pour un septième mois consécutif en novembre pour atteindre un niveau record, tandis que les ventes des fabricants ont diminué pendant ce même mois.

La Presse Canadienne

Les ventes des fabricants ont diminué de 0,6 % pour s’établir à 53,7 milliards en novembre, a indiqué mardi Statistique Canada.

Les ventes des usines ont pris une pause en novembre, leur recul semblait étroitement lié à quelques catégories, a observé l’économiste Royce Mendes, économiste pour la Banque CIBC, notant que seulement 5 des 21 industries avaient enregistré une baisse des ventes au cours du mois.

« Les baisses étaient les plus importantes dans les secteurs de l’automobile et de l’aérospatiale », a écrit M. Mendes dans un bref rapport.

« La baisse des prix du bois et des produits du bois a également fait reculer les ventes de produits du bois, qui ont bénéficié récemment d’une forte demande pour la construction. »

Les données ont fourni un aperçu de l’économie pour novembre, mais le resserrement des restrictions visant à ralentir la propagation de la pandémie dans certaines provinces depuis lors devrait avoir eu un impact plus important sur l’économie.

« Depuis novembre, les restrictions ont augmenté dans les provinces dotées des plus grands centres de fabrication, ce qui annonce des performances plus modestes pour les mois suivants », a écrit l’économiste Omar Abdelrahman, de la Banque TD.

« Même si la fabrication a été jugée essentielle par toutes les provinces, le secteur devra faire face aux vents contraires de la baisse de la demande intérieure observée ailleurs dans l’économie. »

Les ventes de l’industrie du matériel de transport ont reculé de 9,1 % pour s’établir à 8,9 milliards en novembre, tandis que celles de la production aérospatiale ont chuté de 23,8 % pour atteindre à 1,2 milliard. Les ventes de véhicules automobiles ont reculé de 5,7 % à 4,3 milliards.

Les ventes de la fabrication de produits en bois ont reculé de 4,1 % pour s’établir à 3,3  milliards en novembre, en raison de la baisse des ventes dans les scieries et dans l’industrie de la préservation du bois.

Exprimées en dollars constants, les ventes globales des fabricants ont diminué de 0,6 %.

Par ailleurs, Statistique Canada a indiqué mardi que les ventes des grossistes avaient augmenté de 0,7 % pour atteindre un sommet historique de 67,4  milliards en novembre, cinq des sept sous-secteurs ayant fait état de plus fortes ventes.

Les gains étaient principalement attribuables au sous-secteur des machines, du matériel et des fournitures et au sous-secteur des matériaux et fournitures de construction.

Les ventes du groupe des machines, du matériel et des fournitures ont augmenté de 2,8 % pour atteindre 14,3 milliards, tandis que celles des matériaux de construction et des fournitures ont grimpé de 1,1 % pour atteindre 10,2 milliards.

Le volume du commerce de gros a augmenté de 0,9 % en novembre, a précisé l’agence fédérale.

Les données de novembre précédaient l’annonce de la décision de la Banque du Canada sur les taux d’intérêt et la publication de son rapport sur la politique monétaire, prévues mercredi.

Les observateurs s’attendent généralement à ce que la banque centrale maintienne son taux d’intérêt clé à 0,25 %.