(Ottawa) Le rythme annuel des mises en chantier en décembre a diminué comparativement à novembre, a indiqué lundi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

La Presse Canadienne

Le taux annuel mensuel désaisonnalisé de mises en chantier pour toutes les régions du Canada, à l’exception de Kelowna, en Colombie-Britannique, a chuté de 12,2 % en décembre par rapport à novembre, a précisé la SCHL.

L’enquête de décembre n’a pas été menée à Kelowna en raison de la pandémie.

La cadence annuelle des mises en chantier dans les centres urbains a diminué de 12,8 % en décembre, les mises en chantier d’appartements, de copropriétés et d’autres types de projets de logements multiples ayant chuté de 15,1 %. Les mises en chantier de maisons individuelles dans les centres urbains ont diminué de 5,5 %.

Les mises en chantier en milieu rural ont été estimées à un taux annuel désaisonnalisé de 22 373 unités.

Malgré la baisse de décembre, la SCHL a souligné que la moyenne mobile sur six mois des taux annuels mensuels désaisonnalisés de mises en chantier avait grimpé à 239 052 unités pour le dernier mois de 2020, contre 236 334 en novembre.