Décembre a été aussi fou que les mois précédents. Les reventes sont en hausse de 32 % dans la région montréalaise par rapport à décembre 2019. Le prix des maisons a bondi de 21 % en un an.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Les plus fortes progressions des ventes se concentrent dans les marchés périphériques, soit Saint-Jean-sur-Richelieu (+51 %), la Rive-Nord (+49 %), Laval (+33 %), la Rive-Sud (+31 %) et Vaudreuil-Soulanges (+25 %).

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) a dévoilé ses données pour le mois de décembre mardi matin. Les statistiques sont établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

« Le nombre de transactions bat un nouveau record pour un mois de décembre dans la RMR de Montréal pour tous les secteurs. Toutefois, nous continuons d’observer une hausse des inscriptions des copropriétés largement supérieure aux ventes sur l’île de Montréal » souligne, dans un communiqué, Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’APCIQ.

Les prix ont poursuivi leur tendance haussière en décembre. Dans le cas des maisons unifamiliales, le prix médian (celui qui coupe l'échantillon en deux parties égales) est passé de 355 000 $, en décembre 2019, à 430 000 $, en décembre 2020, une hausse de 21% en un an.

En effet, l’APCIQ observe une hausse marquée des inscriptions en vigueur de la copropriété (+18 %) et des plex (+15 %), du jamais vu depuis 2012 et 2011 pour cette période de l’année. L’unifamiliale est toujours en forte baisse (-44 %).