(Washington) Près d’un adulte sur cinq (19 %) a perdu un emploi ou a vu son nombre d’heures travaillées réduites en mars en raison de la pandémie du coronavirus, selon un rapport de la Banque centrale américaine publié jeudi.  

Agence France-Presse

Au contraire, 7 % des adultes interrogés ont déclaré avoir augmenté leur nombre d’heures travaillées ou avoir effectué des heures supplémentaires, selon ce rapport sur le bien-être économique des ménages américains.

Le sondage a été mené auprès de plus de 1000 adultes entre les 3 et 6 avril dernier pour compléter une vaste enquête menée en octobre dernier auprès de plus de 12 000 personnes, a précisé la Fed dans un communiqué.  

« Neuf personnes sur 10 ayant été mises en congé ou ayant perdu un emploi ont déclaré que leur employeur leur avait indiqué qu’elles reprendraient leur travail à un moment donné », indique la Fed.

Pour autant, 77 % d’entre elles ont souligné qu’aucune date concernant leur retour au travail ne leur avait été communiquée pour le moment.

Ils sont en outre 64 % à avoir déclaré être en mesure de payer en totalité leurs factures en avril - contre 85 % pour ceux ayant conservé leur emploi - tandis que 18 % d’entre eux estimaient ne pas pouvoir payer en totalité leurs factures.

D’une manière générale, les ménages ont fait part d’une situation financière nettement dégradée comparé à six mois plus tôt.

L’enquête menée en avril montre ainsi que 72 % des adultes « allaient bien » financièrement (43 %) ou « vivaient confortablement » (29 %) contre 75 % à l’automne.