Le marché de l’immobilier locatif d’affaires devrait continuer de bien performer en 2020 alors que la conjoncture économique et la croissance de l’emploi demeurent favorables, estime la firme de courtage immobilier d’affaires Devencore, basée à Montréal, à partir de son enquête de marché de début d’année parmi sa clientèle d’entreprises.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

« À l’instar des États-Unis, les principaux marchés de l’immobilier locatif d’affaires au Canada et au Québec devraient continuer de progresser en 2020, mis à part certaines préoccupations liées à l’impact économique des tensions commerciales ainsi que la hausse des coûts de construction », indique Jean Laurin, président et chef de la direction de Devencore.

« L’économie est saine et la croissance de l’emploi est stable. À l’exception de certaines régions comme l’Alberta, les principales provinces comme l’Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec affichent toutes des conditions économiques robustes pour la performance du marché de l’immobilier locatif d’affaires. »

Pour le marché des espaces à bureaux, Devencore rapporte qu’un peu plus de la moitié des répondants à son enquête prévoient une croissance des activités de transactions locatives en 2020. Aussi, plus des trois quarts (86 %) des répondants s’attendent à une accélération des hausses de loyers d’affaires en 2020.

Par ailleurs, un peu plus de la moitié des répondants (56 %) à l’enquête de Devencore s’attendent à une recrudescence des activités de développement d’espaces locatifs d’affaires en 2020.

« Dans les marchés du Québec, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique, les répondants signalent une disponibilité plus limitée des espaces commerciaux de qualité. Alors qu’en Alberta, ils demeurent préoccupés par les taux d’inoccupation élevés en raison de la détérioration des conditions du marché. »

> Consultez le document de la firme Devencore