(Washington) Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi sa décision de maintenir le crédit modulable de 61 milliards de dollars accordé au Mexique en novembre 2019, après une évaluation à mi-parcours, signe de sa confiance envers la politique économique du pays.

Agence France-Presse

Le Mexique reste qualifié pour bénéficier de cette réserve d’argent « en raison de ses cadres fondamentaux et politiques très solides et de ses antécédents économiques et de mise en œuvre des politiques », détaille l’institution dans un communiqué de presse.

La ligne de crédit modulable (LCM) avait été accordée au Mexique le 22 novembre 2019 et avait été dotée de 61 milliards de dollars. Cet instrument permet d’avoir accès à des montants importants à tout moment.

« L’accord a renforcé la confiance tout au long de la pandémie et, combiné au niveau confortable de réserves internationales et à l’accès aux facilités de swap bilatérales (qui permettent un accès facilité aux dollars, NDLR), fournit une assurance contre les risques » de dégradation de la situation économique, ajoute le FMI.

Économie plombée par la pandémie

L’économie mexicaine a été plombée par la pandémie de COVID-19, « avec un lourd tribut pour le peuple mexicain », mais a « fait preuve de résilience », a commenté Geoffrey Okamoto, numéro deux du Fonds, cité dans le communiqué.

Parmi les risques qui menacent toujours le pays, il a cité une « résurgence mondiale de la pandémie qui pourrait entraîner une diminution de la demande extérieure, un retard dans la reprise du tourisme et une baisse des prix du pétrole ».

Au-delà des fonds disponibles immédiatement en cas de besoin, la ligne de crédit modulable est une marque de confiance du Fonds dans la politique économique du bénéficiaire et un signal fort pour donner accès à d’autres sources de financement.

Ce dispositif est réservé aux pays considérés comme bien gérés et leur permet d’y recourir à tout moment et dans les proportions qu’ils souhaitent.