(Ottawa) La cadence annuelle des mises en chantier d’habitations a augmenté de 16 % en juillet par rapport au mois précédent, a indiqué mardi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

La Presse canadienne

Le taux annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier a atteint 245 604 unités en juillet alors qu’il avait été de 212 095 unités en juin, a précisé l’agence fédérale du logement. Les économistes s’attendaient en moyenne à un rythme annuel de 210 000 mises en chantier, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

« Le rebond se poursuit, a écrit l’économiste de BMO Marchés des capitaux Priscilla Thiagamoorthy, dans une note envoyée à ses clients. La forte demande et les faibles taux d’intérêt signifient que les constructeurs ne déposeront pas leurs outils de sitôt. »

Les mises en chantier d’appartements, de copropriétés et d’autres types de logements collectifs en milieu urbain ont augmenté de 18,8 % pour s’établir à 184 431 unités en juillet. Les mises en chantier de maisons individuelles ont pour leur part grimpé de 12,3 % pour s’établir à 47 564 unités.

Les mises en chantier en milieu rural ont été estimées à un taux annualisé et désaisonnalisé de 13 609 unités pour le mois de juillet.

« La vigueur des mises en chantier a été répartie à travers l’ensemble des régions, mais étonnamment, dominée par les Prairies et les provinces atlantiques, a souligné l’économiste Omar Abdelrahman, de la Banque TD. À l’exception de l’arrêt complet constaté au Québec en avril en raison des (mesures de confinement), la construction résidentielle a renoué rapidement avec les niveaux d’avant la pandémie (de COVID-19). »

La moyenne mobile sur six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier s’est élevée à 204 376 unités le mois dernier, par rapport à 199 778 unités en juin.

En dépit de la tendance à la hausse, l’économiste en chef de la SCHL, Bob Dugan, a souligné, dans un communiqué, qu’il anticipait un ralentissement des mises en chantier d’habitations au cours des prochains mois.