(Washington) La reprise économique mondiale va « coexister » avec la pandémie de COVID-19, a estimé lundi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

Agence France-Presse

« La reprise que nous prévoyons maintenant coexistera avec la pandémie », a déclaré Kristalina Georgieva lors d’un entretien sur CNN International.  

En avril, le FMI s’attendait à ce que la pandémie recule avant de voir une reprise.

« Non seulement la pandémie est toujours avec nous, mais encore elle touche la majeure partie de l’Amérique », a relevé la patronne du FMI.

L’institution de Washington est aussi « très préoccupée par certaines parties de l’Asie du Sud » tandis que l’incertitude est grande sur la manière dont va évoluer la pandémie en Afrique, là où les pays sont les plus fragiles et les moins armés pour lutter contre la crise sanitaire et économique.

Kristalina Georgieva n’a pas révélé les dernières prévisions du Fonds pour l’économie mondiale qui doivent être publiées mercredi. Mais elle a répété que les projections seront moins bonnes que celles publiées en avril.

« La reprise va être plus lente en 2021 qu’estimée en avril », a-t-elle également ajouté tout en saluant les mesures prises par les gouvernements qui ont permis d’empêcher « une vague massive de faillites ou de chômage ».

« Nous devons nous concentrer davantage sur les mesures de soutien et nous devons penser à une reprise qui fera avancer notre monde, et non pas le faire reculer », a-t-elle également commenté.

En avril, le Fonds tablait sur une contraction du Produit intérieur brut mondial de 3 % cette année.

Pour 2021, il escomptait sur une reprise avec un PIB mondial en hausse de 5,8 %.